fbpx

Cultur'Îles

Histoires d’auteurs : Saïrati ASSIMAKOU, la Voix de la résilience



Découvrez les meilleures offres proposées par nos partenaires


...

1 223 Vues

CULTUR’ÎLES MAGAZINE

FEVRIER 2024

Un magazine trimestriel qui met en lumière les auteurs et autrices ultramarins et d’afrique . Parcours de vie , experiences d’écriture et transmission. Tels sont les maîtres-mots de ce programme destiné à un large public

À LA RENCONTRE DE SAÏRATI ASSIMAKOU

Une Voix pour la Liberté


Dans ce numéro, nous vous présentons  SAÏRATI ASSIMAKOU , Militante et Autrice Mahoraise

Dans un monde où les voix des survivants de violences sexuelles et sexistes sont souvent étouffées, Saïrati Assimakou se dresse comme un phare de courage et de résilience.

Née sur l’île de Mayotte en 1993, cette écrivaine et militante s’est engagée à briser le silence entourant ces violences, offrant un espace sûr aux victimes et défendant leur droit à la parole.

Ainsi, à travers son livre autobiographique poignant, « Ose et ça ira », elle partage son propre parcours marqué par des traumatismes profonds, tout en inspirant d’autres à surmonter l’adversité.

Dans cet article, nous plongeons dans l’histoire de Saïrati Assimakou, une jeune femme mahoraise dont la détermination et la compassion illuminent le chemin vers la guérison et la justice.


«  Voici mon histoire, une jeunesse souillée, un parcours semé d’embûches et les moyens que je mets en place aujourd’hui encore pour m’en sortir. Violée par mon géniteur, puis mal traitée par celles et ceux que j’ai pourtant aimés de tout mon être durant toute mon enfance, j’ai décidé de vous confier ici mes larmes, mes doutes, mes craintes, mes fuites, mais aussi mes certitudes. En somme, ce cocktail d’émotions qui fait de moi un être tout à fait singulier et pourtant si semblable aux autres… Une jeune femme mahoraise ! » 

L’enfance marquée par la douleur

Saïrati ASSIMAKOU voit le jour à Mayotte il y a 30 ans. Malheureusement, son enfance est loin d’être insouciante. Dès son plus jeune âge, elle est confrontée à des agressions sexuelles, un traumatisme qui laissera des cicatrices profondes dans son être. Pendant des années, elle garde le silence, comme tant d’autres victimes, submergée par la honte et la peur.

La naissance d’une militante

Mais le 24 janvier 2019 marque un tournant décisif dans la vie de Saïrati. Après plus de deux décennies de silence, elle décide de briser le tabou et de prendre la parole. À travers un acte de courage inouï, elle se présente publiquement comme une survivante d’inceste et de violences sexuelles. Saïrati devient ainsi la première Mahoraise à mettre en lumière ce fléau dans l’espace public, ouvrant la voie à d’autres victimes pour qu’elles puissent enfin parler sans crainte.

Présidente et Fondatrice de SOJ : Oser Libérer sa Parole

Portée par cette expérience bouleversante, Saïrati ASSIMAKOU décide de transformer sa douleur en action. Avec détermination, elle crée l’association « Souboutou Ouhédzé Jilaho » (SOJ), qui signifie « Ose Libérer ta Parole » en français.

À la tête de cette association, Saïrati s’engage à offrir un espace sûr et bienveillant aux victimes de violences sexuelles, un lieu où la parole peut enfin se libérer sans jugement ni tabou.

« OSE ET CA IRA » : Une Histoire de Résilience

Dans son livre autobiographique poignant, « OSE ET CA IRA« , Saïrati ASSIMAKOU raconte avec sincérité et courage son parcours de victime à survivante. Elle partage ses souffrances, ses luttes intérieures, mais aussi ses moments de résilience et de renaissance.

À travers ces pages, elle lance un appel vibrant à la solidarité et à l’empathie envers toutes les victimes de violences sexuelles.

Une vision pour l’avenir

Convaincue que l’éducation et la sensibilisation sont des armes essentielles dans la lutte contre les violences, Saïrati poursuit ses études en Master 2 Intervention et Développement Social à l’Université de Reims.

Elle aspire à devenir une force du changement, une voix influente qui œuvre pour un monde plus juste et plus sûr pour tous, en particulier pour les victimes de violences.

Saïrati ASSIMAKOU incarne la résilience, la détermination et l’espoir. Son parcours inspirant et son engagement indéfectible sont une source d’inspiration pour tous ceux et celles qui luttent pour la justice, la dignité et le respect des droits fondamentaux.

Son engagement , son combat

Elle exprime son intention de continuer à diffuser son message à travers sa page Facebook et son association, qui, bien que non pionnière dans l’aide aux victimes à Mayotte, se distingue par le fait qu’elle est dirigée par une personne ayant elle-même vécu les séquelles des violences, offrant ainsi une perspective authentique et informée.

En tant que Mahoraise, elle déplore le manque de moyens pour répondre spécifiquement aux besoins des victimes d’inceste dans un environnement où les violences sévissent.

Elle souligne qu’au-delà des services traditionnels d’accompagnement psychologique et juridique, l’absence d’un centre dédié pour accueillir les femmes victimes de toutes formes de violence, qu’elle soit physique ou sexuelle, constitue un obstacle majeur à la libération de la parole et à la guérison des survivants.


FNAC / BOD LIBRAIRIE

De nombreux lecteurs réclament déjà le livre percutant de Saïrati Assimakou 👊🏾

Pour découvrir cet ouvrage emblématique et réserver votre exemplaire, suivez ce lien

Nous sommes honorés de soutenir l’association « Souboutou Ouhédzé Jilaho – Ose libérer ta parole » dans sa lutte pour l’espoir des femmes victimes de violence 🙏🏾

La couverture a été réalisée par Fleurine Rétoré


>>> DÉCOUVREZ LES AUTRES AUTEURS


Désinscription en un clic.