fbpx
Menu Fermer

Culture et Traditions Kanaks

La Culture Kanak

Au delà de ses beaux paysages à couper le souffle et de son super lagon qui fait office du “plus grand lagon du monde”, la Nouvelle Calédonie est dotée d’une culture riche pluriethnique et vaste.

C’est une culture riche et diversifiée avec une prédominance de la culture mélanésienne enracinée depuis plusieurs siècles .

Partir en Nouvelle Calédonie, c’est partir à la rencontre de tous ces peuples qui ont tant de choses à nous raconter de leur profond attachement à leur rites et traditions .

La Coutume

L’organisation coutumière traditionnelle continue de régir la vie quotidienne des clans de Nouvelle-Calédonie, surtout dans les îles Loyauté, mais également sur l´Île des Pins et le long de la côte est de la Grande Terre. 
Il est essentiel de la respecter, notamment en faisant « coutume », c’est-à-dire en offrant un petit cadeau (cigarettes, petit billet de banque, paréo…) au chef de la tribu à laquelle vous rendez visite, en signe de respect, mais aussi en demandant l’autorisation pour vous aventurer dans les lieux « tabous ».

Les Traditions

La Culture kanak traditionnelle est bien ancrée dans la société malgré sa modernisation. Elle est régie par la culture de la terre
géographiquement repartie entre les clans . Cette dernière y structure l’organisation sociale .

 La société kanak s’organise en districts coutumiers ou grandes chefferies dirigées par les Grands Chefs

Ces chefferies sont divisées en tribus et clans, dirigés par les Petits Chefs. Toute la vie du clan est rythmée par la récolte de l’igname, tubercule sacré, et aliment principal avant l’arrivée des Européens : il symbolise la virilité, l’honneur, l’offrande noble et représente les ancêtres, les jeunes, les chefs, la terre. Chaque étape de sa culture donne lieu à des cérémonies coutumières, souvent accompagnées du pilou, la danse traditionnelle kanak.

La Case Kanak

La répartition des cases se fait en fonction des clans en sachant que chaque clan dispose d’une grande case ronde, traditionnellement la plus haute du village.

Ces habitations étaient autrefois utilisées pour les réunions des grands chefs , qui aujourd’hui, préfèrent les résidences plus modernes.

Édifiée en général sur le point culminant du village, la Grande Case est construite en matériaux végétaux, et conçue pour résister aux cyclones. Le poteau central, en bois de houp, endémique de Nouvelle-Calédonie, personnifie le Grand Chef.

Le Kava et Les Nakamals

Le kavakawakava-kava ou kawa-kawa, est une plante originaire du Pacifique occidental. Il est connu sous le nom de ‘awa à Hawaii, de ‘ava aux Samoa et de yaqona aux Fidji. Apparenté au poivre, ce que confirme son goût, son nom scientifique est Piper methysticum. Le kava est utilisé depuis des siècles dans la vie religieuse, culturelle et politique de l’ensemble du Pacifique.

Le kava est devenu une vraie institution en Nouvelle-Calédonie. Cette boisson terreuse aux propriétés relaxantes à base de racines de poivrier, a une odeur de réglisse, mais a un goût amer.

PRÉPAREZ VOTRE VOYAGE

Booking.com

D’autres logements disponibles à : Mont-Dore , Dumbéa , Koné , Bourail , Koumac , Mare , La Tontouta , Bouloupari , Conception , Hienghene , Naïa , Païta , Poindimié , Vao , Lifou , Oro Bay , Iles des Pins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *