fbpx

Cultur'Îles

Cinéma : Euzhan Palcy saluée par un Oscar d’honneur à Hollywood

L’artiste martiniquaise a reçu le 19 novembre, à Los Angeles, la statuette décernée par l’Académie des Oscars

La réalisatrice martiniquaise a reçu des mains de la célèbre et légendaire actrice américaine “Viola Davis” , un oscar d’honneur qui vient saluer le formidable travail accompli au cinéma depuis le début de sa carrière.

Devant un parterre de grands noms d’Hollywood, Elle a reçu cette nouvelle récompense qui vient couronner son talent et son succès.

« Avec ses films et tout son travail, Euzhan a été une inspiration pour moi, pour les cinéastes, les scénaristes, et autres artistes contemporains» selon les propos introductifs de Viola Davis qui a trouvé en elle une grande source d’inspiration.

Pour rappel

Euzhan Palcy née en Martinique en 1958 comptabilise 5 grands oeuvres connues à l’international parmi lesquelles :

“Rue Case Nègres”

Le film Rue Case Nègres (1983), adaptation du livre La Rue Cases-Nègres (Présence Africaine) de Joseph Zobel que la cinéaste a lu adolescente, est l’œuvre qui révèla Euzhan Palcy.

L’histoire se déroule dans la Martinique des années 30 où on retrouve le petit José 11 ans et sa grand-mère “Man Tine prête à tout pour favoriser la réussite de son petit-fils qui doit à tout prix échapper au malheur du travail dans les plantations.

“Une saison blanche et sèche”

En 1985, très vite repérée par les grands noms du cinéma hollywoodien, elle est invitée par le cinéaste Robert Redfort lui-même à un festival du film indépendant.

Elle y travaillera sur son nouveau projet : l’adaptation du best-seller anti-apartheid, A Dry White Season (Une saison blanche et sèche) d’André Brink

Un film qui relate le parcours d’un enseignant blanc, Ben du Toit, qui réalise la violence du régime ségrégationniste de l’apartheid quand le fils de son gardien noir est arrêté.

En réalisant ce film sorti au cinéma en 1989, Palcy devient, entre autres, la première cinéaste noire produite par une major de Hollywood (Metro Goldwyn Mayer).

“Siméon”

Siméon  sorti 1992 est un film qui signe la rencontre de Euzhan Palcy avec le groupe Kassav. Deux grands noms du cinéma et de la musique antillaise.

Le professeur de musique Siméon et son disciple Isidore, souhaitent faire du zouk, un rythme antillais, une genre musical qui fera danser toute la planète.

“Ruby Bridges”

Un film qui rend hommage à une pionnière afro-américaine

Un téléfilm sur une écolière noire qui mettra fin à la ségrégation scolaire en 1960 aux Etats-Unis en intégrant un établissement réservé aux blancs.

Les Mariées de l’Isle Bourbon”

Les Mariées de l’Isle Bourbon est une mini-sériequi revient sur un épisode méconnu de l’histoire française : le mariage forcé au XVIIe siècle sur l’actuelle île de la Réunion.

En deux épisodes diffusés pour la première fois sur France 3 en 2007, Euzhan Palcy retrace le parcours de trois femmes qui survivent à un éprouvant voyage en mer, depuis la France, pour épouser de force des ex-patriotes français résidant sur l’île.

Un oscar d’honneur bien mérité

Euzhan Palcy a été particulièrement émue de recevoir cette distinction.

Elle a rappelé la place importante des Noirs et des femmes dans le monde cinématographique

 «Black is bankable, Female is bankable, Black and female is bankable».

Elle a souligné : «mon histoire n’est pas noire, mon histoire n’est pas blanche, elle est universelle”.

Source : France TV , Outremer 360, Mademoizelle

120 Vues

Découvrez les meilleures offres de nos partenaires

LOCATION DE VOITURE PAS CHÈRE

Louez une voiture jusqu'à -70%

X